Economie

Economie

Reposant jusqu’ici sur une agriculture de subsistance, les activités économiques dans le groupement Fotomena présentent toutefois un énorme potentiel de croissance, avec de vastes espaces cultivables adaptés aux cultures de tomates, de soja, de choux et de haricot à échelle industrielle. On note une importante production saisonnière de mais, de haricot, d’arachides, de patates, et d’ignames jaunes et blancs. Le macabo, le piment, taro, et la banane y sont produits tout le long de l’année.

Le café arabica et le haricot vert restent les deux produits dédiés à l’exportation. Les plaines marécageuses de Ngui Fo’oh, Ngui Tchouetlevent, Meguezon, et Litieu sont des centres de production d’importantes quantités de cultures maraîchères en toutes saisons destinées à l’approvisionnement des grandes métropoles camerounaises. Il s’agit plus particulièrement de la culture des poivrons, des tomates, pomme de terre, des choux, des carottes, des salades, en bref des légumes On note la présence de plusieurs étangs piscicoles à Meka, où sont produits des Tilapia et Silure très appréciés dans toute la région. Ses petites forêts sont très giboyeuses. Fotomena a un Centre commercial et avec un marché hebdomadaire, où s’échangent des produits avec des opérateurs économiques venus d’ailleurs.

Le réseau électrique existant est en pleine extension dans toutes les autres localités du Groupement. C’est le cas du Village Meka avec l’électrification du secteur NzenMeka. La couverture réseau est assurée par les opérateurs Mtn et Orange, le réseau Camtel n’étant disponible. La réception du signal de la télévision nationale est moyenne. Le réseau de distribution d’eau est réduit et satisfait moins de 15% de la population. L’axe menant à Fokoué reste la principale route et est praticable en toute saison.